Cluster à Bordeaux: un centre éphémère de vaccination ouvrira mercredi, selon l’ARS

Un centre éphémère de vaccination ouvrira mercredi dans le quartier de Bordeaux où a été découvert un cluster de cinquante cas positifs à un variant “préoccupant”, a indiqué dimanche à l’AFP la directrice pour la Gironde de l’Agence régionale de Santé (ARS).Quelque 19.000 doses supplémentaires de Pfizer et Moderna ont été débloquées afin de vacciner rapidement toute la population majeure du quartier de Bacalan, dans le nord de la ville, auprès de laquelle une opération de dépistage massif a été lancée vendredi à l’annonce par l’ARS Nouvelle-Aquitaine de ce cluster.Cinquante personnes ont été testées positives à un variant “déjà connu mais très rare” et classé comme “préoccupant” par Santé publique France.”L’idée, a expliqué à l’AFP Benédicte Motte, directrice de l’ARS en Gironde, c’est de profiter de l’opération de dépistage en cours pour dire aux gens testés négatifs d’aller se faire vacciner rapidement”.”Nous aurons trois vecteurs à notre disposition, a-t-elle ajouté. Le centre éphémère à Bacalan qui sera ouvert mercredi, les centres de vaccination déjà existants de Bordeaux-Lac (un mégacentre, ndlr), Mérignac et du Bouscat dont les capacités seront +boostées+, et enfin 17 pharmacies du quartier Bordeaux-Maritime (dont font partie Bacalan et ses 8.000 habitants) qui recevront des doses de Moderna”.”Si ça permet au plus de gens possible de se faire vacciner, ce sera positif. Il ne faut pas qu’on trie les gens (entre ceux de Bacalan et d’autres quartiers)”, a aussi indiqué Mme Motte.Une réunion aura lieu mardi matin entres autorités sanitaires, ville et métropole afin de déterminer la localisation du centre éphémère, l’idée étant “de se servir d’un centre de santé déjà existant” selon Mme Motte.Appelé VOC 20I/484Q, ce variant est de souche anglaise, avec une mutation. Il est pour la première fois à l’origine d’un cluster aussi important.Les personnes positives sont jeunes -enfants et parents d’enfants- et ne sont pas vaccinées. “Il n’y a pas eu de décompensation, d’hospitalisation, de gravité, assure Mme Motte. Cela montre que ce variant n’est pas différent du Covid-19 auquel nous sommes habitués. L’intuition actuelle, c’est qu’il serait plus transmissible que les autres. Mais il faut rester prudent, nous manquons de recul.”Dimanche après-midi, un flux continu de candidats à l’écouvillonnage s’est pressé dans le centre de dépistage installé dans une salle polyvalente qui restera ouverte toute la semaine.”Il y a beaucoup de monde. On a l’impression que le quartier vient, qu’il a bien compris le message”, explique à l’accueil Marie Candalot, étudiante en santé. Elle assure que 380 tests ont été effectués samedi. Vendredi, au premier jour de l’opération, 260 prélèvements avaient été faits.Pour Magda Benmouhoube, étudiante en médecine qui effectue des prélèvements, les habitants viennent “parce que ça les rassure d’avoir peut-être un test négatif et aussi pour les enfants, pour faire la rentrée mardi”.Devant la porte du centre de dépistage, Colette Bonnemain, habitante de Bacalan, estime que “ça fait peur”: “Jusqu’à maintenant on était tranquille, et tout d’un coup on entend toute cette vague d’épidémie qui nous rattrape”.

The post Cluster à Bordeaux: un centre éphémère de vaccination ouvrira mercredi, selon l’ARS first appeared on ProcuRSS.eu.

To Top